Panorama 360°

Auteur: Kendra Bernard
Publié: 23 mai 2014 15:15:02
voir les autres articles de Kendra

Le musée de la prison Hoa Lo à Hanoi

Connu largement sous l’appellation “Hanoi Hilton”, surnom donné par les Américains pendant la guerre du Vietnam, la prison Hoa Lo a été initialement construite par le gouvernement colonial français en 1896 dans le but de détenir des prisonniers politiques. Beaucoup de révolutionnaires vietnamiens y furent incarcérés, dont le célèbre Phan Boi Chau ainsi que cinq futurs secrétaires généraux du Parti communiste.

Hoa Lo, soit “ la fournaise” ou encore “le trou de l'enfer”. Son nom provient de la rue adjacente ou étaient vendus des poêles à bois et poêles à charbon lors de l'époque pré-coloniale. Sous l'Indochine française toutefois, les Français l’appelaient sobrement “Maison centrale”.

Maison Centrale

Construite près du quartier français de Hanoi, elle fut spécifiquement conçue pour détenir des prisonniers politiques vietnamiens, même si des prisonniers de droit commun y furent également incarcérés. D’une capacité de 600 places en 1913, elle était totalement surpeuplée (comptant 730 prisonniers en 1916, 895 en 1922, 1.430 en 1933 et plus de 2.000 en 1954) et les conditions de détention y étaient particulièrement inhumaines.

Le musée met en scène en grandeur nature les minuscules cellules et les enclos collectifs où les prisonniers étaient enchaînés les uns aux autres. Divers documents d’époque, redigés en français, y sont exposés, illustrant le problème de la surpopulation et celui des sanctions.

Hoa Lo Prison

La visite permet d’en savoir également davantage sur les diverses tentatives d’évasion, dont certaines réussies, qui émaillèrent la sombre histoire de cet établissement pénitentiaire.

Les divers rapports faisant suite aux évasions - préservés de la destruction des archives lors de l’occupation japonaise en 1947 - sont en effet une mine de renseignements sur le fonctionnement interne de l’administration coloniale de l’époque. On y apprend ainsi que des années 1910 à 1930, des marchands ambulants avaient fait une profession de transmettre des messages des détenus à l'extérieur au travers des grilles de la prison.

Hoa Lo Prison

En sens inverse, moyennant rémunération, ils jetaient tantôt du tabac, tantôt des lettres et des paquets dans les cellules. La prison en elle-même, fut un laboratoire d’idées politiques. De nombreux futures figures de premier plan du Vietnam communiste transitèrent en effet par la Maison Centrale au cours des années 1930 et 1940.

Après la défaite francaise de Dien Bien Phu et les accords de Genève de 1954, la prison passa sous l'autorité de la République démocratique du Vietnam. Entre 1964 et 1973, les détenus comprenaient plusieurs pilotes américains capturés par les Nord-Vietnamiens, dont le futur sénateur John McCain ainsi que Pete Peterson, qui devint en 1997 le premier ambassadeur americain en République socialiste du Viet Nam.

En 1996, la majeure partie de la prison fut démolie pour faire place à des tours. Le coin le plus méridional fut toutefois préservé et ouvert au public comme lieu de recueillement, en mémoire des révolutionnaires vietnamiens qui y décédèrent.

Informations pratiques:

- Adresse: 1 Hoa Lo, Quartier Hoan Kiem, Hanoï

- Heures d’ouverture: 8h-11h30 et 13h30-16h30 du mardi au dimanche. Fermé le lundi.

*Couverture par Joe Coyle

attractions, attractions, Hanoi

Laissez un commentaire
Nom:
Email:
Commentaire:
Pas encore de commentaires